La rigueur et l’imagination

Ce carnet porte sur un domaine spécifique des politiques publiques : les politiques du travail et de l’emploi menées en France lors des quarante dernières années, envisagées dans leur rapport avec l’action politique de la gauche au pouvoir. Ce domaine d’enquête est ici envisagé avec les outils et les méthodes de l’historien : recours aux archives publiques et privées, et lorsque cela est possible, aux entretiens avec des témoins et acteurs de ces politiques. Cette histoire est une histoire aussi bien politique que sociale : elle s’inscrit bien évidemment dans les grandes pulsations de la vie politique française, mais s’appuie également sur l’étude des groupes sociaux, des milieux et des réseaux qui fabriquent les réformes sociales sous la Ve République : réformateurs et hauts fonctionnaires, syndicalistes et patrons. Il s’agit en fait de la démarche qui a préludé à l’écriture de ma thèse de doctorat en histoire, soutenue à Paris en novembre 2015 et intitulée « La rigueur et les réformes. Histoire des politiques du travail et de l’emploi du gouvernement Mauroy (1981-1984) » Y a-t-il encore une façon particulière pour la gauche française d’envisager les politiques sociales ? Quelles furent les réalisations récentes en la matière ? Cela peut-il éclairer certains débats actuels ? C’est l’objet de ce carnet.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *